GDPR Data-driven marketing

Dans quelle mesure le RGPD a-t-il un impact sur le marketing ?

12 avr. 2018

Le RGPD approche à grands pas. La nouvelle réglementation entrera en vigueur le 25 mai 2018. Elle modifiera la manière dont les marketeurs identifient et approchent les prospects et dont les organisations stockent, traitent et gèrent les données à caractère personnel. 

Les pratiques de marketing sont directement visées par bon nombre des nouvelles règles. Les marketeurs qui misent beaucoup sur la collecte de données à caractère personnel vont devoir envisager différemment le profilage, les accords contractuels, le traitement des données, le consentement et d’autres éléments clés tombant sous le coup du RGPD. Ils doivent également s’assurer qu’ils sont en mesure d’effacer les données sur demande. C’est ce qu’on appelle le droit à l’oubli.

Pour certaines organisations, le RGPD n’entraînera qu’un léger ajustement de leurs procédures. Pour d’autres, une révision complète du traitement des données sera nécessaire. Aussi fastidieux que cela puisse paraître, il est essentiel de comprendre et respecter les nouvelles règles.

Les données constituent le fondement d’une publicité efficace. Elles vous permettent de mieux connaître vos prospects, vous fournissent de précieuses informations sur ce qu’ils veulent et vous indiquent s’ils sont susceptibles d’acheter vos produits. Le RGPD porte sur la protection des données à caractère personnel. Mais ceci ne signifie pas qu’il soit une entrave à vos activités de marketing.

Les entreprises qui respecteront ces règles et se montreront attachées à la responsabilité sociale prospéreront. Voyez le RGPD comme une évolution en matière de protection des données et non pas comme une contrainte inutile. Après tout, il repose sur les principes clés d’un bon marketing : transparence, équité, sécurité, exactitude et respect des droits des personnes.  Une fois que vous aurez bien compris ces règles, adaptez vos activités publicitaires en conséquence.

Quelques éléments à retenir à l’intention des marketeurs :

1.    Le consentement des personnes concernées doit être donné et non pris pour acquis

Conformément à la nouvelle réglementation sur la protection des données, le consentement tacite ne sera plus autorisé. Les individus (personnes concernées) devront explicitement octroyer leur consentement à la collecte et au traitement de leurs données caractère personnel.

Bien que le double opt-in ne soit pas indispensable, il est hautement recommandé. D’ailleurs, mieux vaut un petit nombre d’abonnés vraiment intéressés par vos produits ou services que des milliers de personnes qui se souviennent à peine de s’être abonnés chez vous quelques mois auparavant.

De plus, les marketing managers sont tenus d’informer les clients de l’usage qui sera fait de leurs données. Les personnes concernées doivent avoir la possibilité de retirer leur consentement à tout moment.

Voyons ensemble ce scénario : Après avoir vu une publicité, un prospect visite votre site web, renseigne dans un formulaire son nom et son adresse de courrier électronique et télécharge votre eBook.

Conformément au RGPD, vous n’êtes pas autorisés à conserver ses données de contact ni à lui envoyer des courriers électroniques commerciaux, des newsletters, et autres supports. Une fois que le prospect a reçu l’eBook auquel il s’est inscrit, vous avez fait votre travail.

Dans ces conditions, comment agrandir votre liste de prospects ? Pour maintenir le contact avec vos prospects, utilisez le double opt-in. 

Vous pouvez, par exemple, ajouter une case à cocher réservée à l’opt-in sur la page d’abonnement. Expliquez comment les données de vos clients vont être utilisées. Les personnes téléchargeant votre eBook auront la possibilité de cocher une seconde case afin de recevoir des courriers électroniques de votre organisation. 

Les mêmes règles s’appliquent aux plateformes de réseaux sociaux. Les marketeurs qui veulent utiliser les adresses de courrier électronique afin d’établir des listes destinées au ciblage sur les réseaux sociaux devront en informer les personnes concernées. Le consentement est également obligatoire en marketing direct. 

2. Sachez quelles sont les règles géographiques d’application

Le RGPD s’applique à toutes les entreprises qui traitent avec les citoyens de l’UE et pas seulement à celles qui opèrent sur le territoire de l’Union européenne. Cela signifie que si votre entreprise est basée aux USA et que vous ciblez une clientèle internationale comprenant des citoyens de l’EU, vous êtes tenus respecter la nouvelle réglementation sur la protection des données. 

Sachez également que vous aurez peut-être à actualiser et réexaminer les contrats avec vos vendeurs, fournisseurs et autres opérateurs qui auront accès à des données à caractère personnel de citoyens de l’UE.  

3. Garantissez à vos client le droit à l’oubli

Environ 90 pour cent des organisations estiment que l’effacement des données de leurs client est trop fastidieux. Or il s’agit là d’une des exigences du RGPD. 

Dorénavant, les marketing managers devront veiller à ce que les données collectées à des fins commerciales puissent être effacées sur demande. A cet effet, ils devront utiliser les plateformes automatiques de marketing qui permettent l’effacement intégral d’un contact. Vous êtes tenus de répondre à toute demande dans un délai d’un mois.

4. Mettez à jour votre politique de confidentialité 

Selon la nouvelle réglementation relative à la protection des données, toutes les déclarations de confidentialité doivent être facilement accessibles, transparentes et écrites dans un langage clair. Elles doivent inclure une série d’informations essentielles telles que : 

  • L’usage auquel sont destinées les données à caractère personnel
  • La durée de stockage de ces données 
  • Les détails des transferts à des tiers
  • Le droit de retirer son consentement à tout moment
  • Des informations concernant l’IP tracking et les cookies 

La déclaration de confidentialité doit être fournie au moment où les données sont collectées ou la première fois qu’elles sont utilisées et ce, dans un délai d’un mois, sauf si elles ont été collectées directement auprès des personnes concernées. Dans ce cas, la déclaration de confidentialité doit être communiquée au moment où les données sont collectées. 

5. Repensez votre stratégie GRC 

Le RGPD aura un impact direct sur les relations de votre entreprise avec ses clients et prospects. En tant que marketing manager, il vous incombe de reconsidérer le type de données que vous collectez ainsi que la manière dont elles sont stockées, traitées et transférées. 

Veillez à ne collecter que les données nécessaires. Toutes vos démarches doivent reposer sur une base juridique et servir un objectif clair. 

Encryptez ensuite les données stockées afin de les sécuriser. La confidentialité et la sécurité sont essentielles. Veillez à ce que les données ne soient pas accessibles sans autorisation. 

Supprimez les données dont vous n’avez plus besoin et mettez à jour celles que vous possédez. Dans les formulaires d’abonnement, ne demandez que les informations nécessaires à l’objectif poursuivi et à l’usage prévu. Sachez que les marketeurs sont tenus de tenir un registre de leur collecte de données et de l’usage qu’ils en font. 

6. Focalisez-vous sur l’expérience client  

Le RGPD n’est pas là pour vous empêcher de croître ni d’acquérir des leads. Au contraire, il permettra d’améliorer l’expérience client et permettre une gestion des données plus efficace. 

Plus que jamais, il vous faut vous focaliser sur vos clients et ce que vous pouvez leur apporter. Donnez à vos prospects une raison de s’inscrire sur vos listes, d’acheter vos produits et de vous fournir leurs données pour contribuer à la croissance de votre entreprise. 

Ainsi, les gens vous donneront volontiers leur adresse de courrier électronique s’ils reçoivent quelque chose en échange, comme un eBook ou un guide pratique. En tant que marketeur, il vous appartient de concevoir une stratégie marketing de contenu qui attire les clients et leur donne envie de revenir. 

Chaque fois que vous publiez un nouveau contenu, lancez une nouvelle offre ou offrez un rapport gratuit, pensez à votre clientèle et à ce qui peut lui faire plaisir. Mettez l’accent sur la qualité plutôt que la quantité et ayez des pratiques.de traitement des données transparentes. 

Soyez créatifs dans vos activités marketing et travaillez à l’amélioration de vos campagnes publicitaires. Ceci générera des taux de clics et d’engagement plus élevés, permettra un meilleur ciblage et, par conséquent, boostera vos ventes. 

En tant que marketing manager, il vous incombe de mettre en application le RGPD. Vos pratiques ne peuvent être ni insistantes ni opaques pour les consommateurs mais doivent équitables et transparentes. En suivant ces règles, vous pourrez évoluer en toute sérénité et accroitrez la confiance de vos clients dans votre entreprise.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous recevrez nos newsletters périodiques et des communications ponctuelles traitant de smart data, d'analyse, de notre actualité ainsi que de certaines de nos solutions.

Étape 2