Évaluez plus précisément l'évolution du COVID-19 grâce à la visualisation interactive des données

26 mars 2020

Alors que tout le monde regarde attentivement l'évolution du COVID-19, nous avons décidé de développer...oui, absolument, un rapport de plus sur le sujet. Pourquoi ? Parce que nous ressentions le besoin de visualiser ces données d'un point de vue différent de celui généralement employé. Car se limiter à regarder le nombre de personnes infectées par pays ne raconte pas toute l'histoire.

C'est pourquoi nous avons édité les données avec des paramètres de visualisation supplémentaires: le nombre d'infections par habitant, qui relie la propagation du virus à la population d'un pays. Nous avons également ajouté une visualisation de l'heure relative. Le virus n'est pas apparu partout en même temps, et nous avons observé un parcours différent par pays entre l'importation et la propagation exponentielle. Par conséquent, nous avons corrigé cela et tracé chaque pays sur la même chronologie afin que le début de leur croissance exponentielle coïncide à la même date (nous avons choisi la date de début de diffusion en Chine). Cette représentation graphique permet donc de faire des comparaisons entre pays de 4 manières:

  • Date réelle et nombre absolu
  • Dat et nombre réels pour 1.000.000 d'habitants
  • Date relative et nombre absolus
  • Date e nombre relatifs pour 1.000.000 d'habitants
Dans les deux cas , le cumul ainsi que les nouveaux cas quotidiens sont affichés.
 

Jouez ici avec notre tableau interactif :

 
 
Click on ctrl+click to select one (or more than one) countries from the list on the left.
Cliquez sur ctrl + clic pour sélectionner un (ou plusieurs) pays dans la liste de gauche.
Utilisez les sélecteurs pour choisir comment visualiser les données:
• Total Cases: vous indiquera le nombre total de cas confirmés
• Daily Cases: vous donnera le nombre de cas confirmés quotidiennement
• Infected numbers: vous donnera le nombre total de cas confirmés par pays
• Infected per capita: vous indiquera le nombre de cas confirmés pour 1 000 000 d’habitants
• Date: vous donnera la date réelle à laquelle les chiffres ont été rapportés
• Relative evolution: vous montrera comment les pays ont évolué les uns par rapport aux autres tout au long de la propagation exponentielle de la maladie, avec une date de début décalée pour coïncider avec la date à laquelle la maladie a commencé à se propager de façon exponentielle en Chine.

Nos principales conclusions

Ces graphiques fournissent différentes informations, mais soulignons-en une:

Les yeux du monde se tournèrent d'abord vers la Chine en février, puis vers l'Italie en mars. Mais alors que l'Italie atteint progressivement le pic des cas quotidiens, les tendances montrent qu'en avril, nous verrons les États-Unis devenir l'épicentre principal du virus, avec une croissance exponentielle au-delà de tout autre pays.

Cependant, nous devons noter que nous ne pouvons analyser que ce qui est mesuré, et nous savons que les mesures n'indiquent qu'une partie de la contamination réelle. La plupart des pays ne testent que les personnes admises à l'hôpital (à l'exception de la Corée du Sud et de l'Islande jusqu'à présent).

N'oublions pas que des données incomplètes peuvent conduire à des idées erronées et donc à des conclusions erronées. Par conséquent, cette étude est à titre indicatif seulement.

Les estimations actuelles, qui peuvent être dérivés des chiffres du bateau de croisière, de la Corée du Sud et de l'Islande indiquent qu'un facteur de 5 à 10 devrait être appliqué au nombre de cas mesurés pour estimer le nombre réel de personnes infectées. Étant donné que beaucoup de gens ne développent pas de symptômes et qu'un dépistage de masse à posteriori est peu probable, nous pourrions potentiellement faire face à 4 500 000 infections au lieu de 450 000 ... mais nous ne connaîtrons probablement jamais le nombre réel.

 

Les chiffres que nous visualisons ici peuvent être utilisés pour comparer les tendances entre les pays, mais ne doivent pas être considérés comme une vérité fiable pour les conclusions ou les estimations du nombre réel de cas.