Menu

La Liste « Ne m’appelez plus » dorénavant incontournable!

Les sociétés sont maintenant légalement obligées de  dédupliquer leurs fichiers avec la liste « Ne m’appelez plus » avant d’entamer des actions de marketing direct par téléphone. Cette liste permet aux personnes qui  en ont fait la demande, de ne plus recevoir d’appels téléphoniques commerciaux. Mais ce qui est vraiment nouveau, c’est que  cette déduplication doit être faite pour les prospects et les clients, de tous secteurs confondus et ce aussi bien dans le cadre d’actions B2B que B2C.

La responsabilité finale incombe à l’annonceur

La plateforme gérée par la BDMA est désormais opérationnelle. C’est là que vous devez, en tant qu’annonceur, prendre une licence payante pour obtenir la liste. La BDMA prévoit des tarifs distincts pour les PMEs (195 € par mois, 1.638 € par an) et les grandes entreprises (895 € par mois, 7.518 € par an). La responsabilité finale et la preuve de l’utilisation appropriée de la liste sont à la charge de l’annonceur. Le Service Publique Fédérale (SPF)  Economie est autorisé à procéder aux vérifications nécessaires afin de vérifier que la législation est respectée par les annonceurs. Ils détermineront également les peines et les sanctions.

Recherche de flux de données efficace

Vous pouvez décider d’effectuer la mise en œuvre de la déduplication par un fournisseur de services autorisé, tel que Bisnode. De nouvelles inscriptions de numéros de téléphone doivent être prises en considération dans les 5 jours qui suivent la demande et ne peuvent donc plus être appelés. Concrètement cela veut dire que la durée de validité d’une déduplication d’un fichier par rapport à la liste « Ne m’appelez plus » est très courte (24 à 48h). Bisnode peut vous proposer des solutions pour intégrer structurellement la liste « Ne m’appelez plus » dans vos processus. Contactez-nous pour plus d’informations !

Conseils pour vos campagnes direct marketing

Le terme « action commerciale téléphonique » n’est pas strictement défini par la Loi. En principe, les personnes figurant sur cette liste peuvent malgré tout être appelées lorsque cela concerne des messages informatifs du type service après-vente. En cas de doute, nous vous recommandons de faire usage de la liste « Ne m’appelez plus ». Le législateur aura tendance à protéger les consommateurs « faibles » et à juger en leur sens.

La déduplication est faite sur le numéro de téléphone. Vous pouvez ainsi perdre le contact avec plusieurs personnes, par exemple avec la ligne fixe d’une famille. Récoltez donc un maximum de numéros de téléphone et/ou de points de contact.

Récoltez-vous des opt-ins pour des noms de contact téléphoniques ? Entre l’opt-in et la liste « Ne m’appelez plus », c’est la dernière réponse en date qui prime. (Par exemple : vous récoltez un opt-in pour un numéro de téléphone le 15 janvier 2013 alors que ce numéro de téléphone a été enregistré le 20 décembre 2012 sur la liste « Ne m’appelez plus ». Dans ce cas, c’est  l’opt-in qui prime). Assurez-vous donc bien de saisir cette date lors de la récolte de l’opt-in.

Contactez-nous pour plus d’informations !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone